Vous pensez au suicide? Veuillez téléphoner sans frais au 1-833-456-4566 (Au Québec : 1-866-277-3553), ou visitez www.crisisservicescanada.ca/fr.

Vous êtes présentement sur le site Web :

national

Visitez nos sites Web provinciaux

Le deuil

La perte est l’un des évènements les plus stressants de la vie. Il faut du temps pour s’en remettre et chaque personne réagit différemment. Pour faire face aux changements dans notre vie, il nous arrive d’avoir besoin d’aide. Le deuil fait partie de la condition humaine, mais cela ne signifie pas qu’il doit se vivre seul.

Qu’est-ce que le deuil?

Le deuil est l’expérience de la perte. De nombreuses personnes associent le deuil au décès d’une personne ou d’un animal de compagnie important. Cependant, les gens vivent un deuil après n’importe quelle perte importante dans leur vie, comme la perte d’un emploi ou la fin d’une relation. Il est également courant de ressentir un deuil après le diagnostic d’une maladie ou d’un autre problème de santé.

Les gens vivent le deuil de nombreuses façons différentes et ont beaucoup de pensées ou de sentiments différents en cours de route. Ils peuvent être bouleversés, tristes ou en colère, se sentir terrifiés ou anxieux. Certains ressentent de la torpeur ou ont du mal à ressentir leurs émotions. Beaucoup éprouvent du soulagement ou de la quiétude après une perte.

Le deuil est complexe. Il n’existe pas de façon unique de le vivre. Les sentiments, les pensées, les réactions et les défis liés à un deuil sont très personnels. Certaines personnes ont des pensées ou des sentiments d’apparence contradictoire. Par exemple, quelqu’un peut se sentir très déprimé au sujet de sa perte, tout en l’acceptant. Plusieurs personnes découvrent que l’intensité de leur deuil change beaucoup au fil du temps. Par exemple, la période des fêtes fait souvent naître des sentiments profonds. Les gens vivent leur deuil à leur rythme, selon leur propre cheminement.

Qu’est-ce que je peux faire?

Les gens expriment leur deuil ou en parlent différemment, mais tous ressentent un deuil après une perte. Dans la plupart des cas, les gens traversent leur deuil avec l’aide de proches et d’autres personnes qui les soutiennent et, avec le temps, retournent à leur vie quotidienne.

Certaines personnes ont besoin d’aide supplémentaire de la part d’un professionnel ou d’une professionnelle de la santé mentale. Le deuil peut devenir plus complexe lorsque la perte est soudaine ou inattendue, terrifiante, le résultat d’un accident, d’une catastrophe ou d’un crime. D’autres facteurs entrent aussi en cause. L’expérience d’une personne au sujet de la maladie mentale, le manque de soutiens personnels et sociaux et les relations personnelles difficiles peuvent également influer sur l’effet d’un deuil. Pour aider les gens à surmonter les étapes difficiles d’un deuil, il existe un counseling appelé counseling des personnes en deuil.

Voici quelques conseils pour vous aider à cheminer :

Comment est-ce que je peux aider un proche?

De nombreuses personnes ont le sentiment de ne pas savoir quoi faire ou quoi dire lorsqu’un proche vit une perte. Si la perte vous touche, vous pourriez aussi vivre votre propre deuil. L’un des gestes les plus importants que vous pouvez poser est d’être là pour votre proche, tout simplement. Le deuil peut sembler accablant, mais la présence d’une personne bienveillante et compréhensive peut faire toute la différence.

Voici quelques conseils pour soutenir un proche :

Besoin d’aide supplémentaire?

Pour en savoir plus sur les services d’aide et les ressources disponibles dans votre région, communiquez avec un organisme communautaire comme l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM).

Fondée en 1918, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) est l’organisme communautaire du secteur de la santé mentale le plus vaste et le mieux établi au Canada.  Présente dans plus de 330 communautés réparties dans toutes les provinces et un territoire, l’ACSM œuvre en défense des droits et offre des ressources qui contribuent à prévenir les problèmes de santé mentale et les maladies mentales, à soutenir le rétablissement et la résilience, afin de permettre à tous les Canadiennes et Canadiens de s’épanouir pleinement.