Vous pensez au suicide? Veuillez téléphoner sans frais au 1-833-456-4566 (Au Québec : 1-866-277-3553), ou visitez Parlons suicide Canada.

Vous êtes présentement sur le site Web :

national

Visitez nos sites Web provinciaux

L’empathie : pierre angulaire du soutien par les pairs

Il y a un terme pour désigner des personnes ayant vécu une expérience similaire qui se rencontrent dans le but de s’entraider : le soutien par les pairs. Selon Peer Support Canada, le soutien par les pairs, aussi connu sous le nom de pair-aidance, se définit essentiellement comme le soutien affectif et pratique entre deux personnes qui partagent une expérience commune. Il peut s’agir d’une même maladie, comme une maladie mentale ou un cancer, ou encore d’une même identité, comme le fait d’être une personne transgenre, une personne racisée, ou une mère ou un père.  

Le soutien par les pairs s’appuie sur une qualité humaine : l’empathie. Certaines personnes croient qu’elle est innée, mais dans les faits, tout le monde peut apprendre à être empathique.  

Vous vous demandez peut-être en quoi le soutien par les pairs diffère de l’amitié. D’une certaine façon, il est vrai que ces deux concepts sont similaires. Le soutien par les pairs peut toutefois revêtir différentes formes. Il est parfois informel, comme lorsque deux camarades discutent de la pandémie et de l’isolement qui en a découlé. C’est peut-être l’image que vous avez quand vous entendez ce terme. 
 
Mais saviez-vous que dans le domaine de la santé mentale, il existe un autre genre de soutien par les pairs, plus officiel? On l’appelle soutien par les pairs structuré, et il se manifeste entre un pair aidant formé et un pair qui nécessite et désire du soutien. Par exemple, imaginez qu’on vient de vous hospitalier dans une unité de santé mentale. L’hôpital pourrait recourir à un pair aidant qualifié pour vous soutenir. Il s’agirait d’une personne du personnel ayant lui-même été hospitalisée par le passé qui serait formée pour aider d’autres personnes. Cette personne vous apporterait du soutien sous la forme d’empathie, de compassion et de ressources pour vous aider à vous rétablir. 

L’empathie, un levier du soutien par les pairs  

L’empathie est au cœur de la pratique des soins de santé, y compris des soins de santé mentale. En fait, ce sont les professionnels de la santé (dont le personnel infirmier et les psychologues) qui ont élaboré les premières théories sur le sujet. Quand on y pense, le comportement des médecins envers les malades est bien, en quelque sorte, une manifestation de l’empathie dans la pratique médicale. On peut sans doute dire que cette qualité est essentielle à la prestation de soins de qualité, et peut-être plus encore dans le domaine des soins de santé mentale.  

Mais dans le soutien par les pairs, l’empathie n’est pas qu’une composante clé. C’en est le principe fondamental. En effet, toute relation de travail entre un pair et un pair aidant est fondée sur l’expérience partagée; l’empathie occupe donc une place centrale dans l’interaction. L’écoute, le soutien, la validation, l’intervention, la synthèse et le partage de ressources et de stratégies d’adaptation – tous reposent sur cette compétence. Les pairs aidants choisissent quoi dire et comment répondre en fonction des valeurs du soutien par les pairs, dont l’empathie.   

Dans le soutien par les pairs, l’empathie implique d’écouter quelqu’un parler de son expérience et de prendre le temps de se demander : « Quand j’ai vécu cette expérience ou ces émotions moi aussi, qu’est-ce qui m’a été utile d’entendre? » et « Qu’est-ce que j’aurais trouvé utile? » Il s’agit d’accueillir les émotions communiquées par quelqu’un, d’essayer de comprendre l’expérience de la personne et d’offrir du soutien basé sur ses propres émotions ou expériences. 

Le soutien par les pairs structuré requiert une formation et beaucoup d’entraînement. Pour en savoir plus sur la formation des pairs aidants, vous pouvez consulter cette ressource (en anglais seulement). 

Dans tous les cas, l’empathie est une compétence que vous pouvez développer dès maintenant. Pour découvrir comment être plus empathique dans vos relations, lisez les autres articles de la Semaine de la santé mentale consacrés à l’empathie et à l’écoute sur ce site.  

Sources :  

https://peersupportcanada.ca
https://greatergood.berkeley.edu/article/item/how_to_avoid_the_empathy_trap  
https://peersupportcanada.ca/wp-content/uploads/2019/06/Peer_Support_Core_Values-ENG.pdf