Vous pensez au suicide? Veuillez téléphoner sans frais au 1-833-456-4566 (Au Québec : 1-866-277-3553), ou visitez www.crisisservicescanada.ca/fr.

Vous êtes présentement sur le site Web :

national

Visitez nos sites Web provinciaux

Les élections fédérales; une occasion unique de réformer le système de santé mentale, selon l’ACSM

TORONTO, 16 août 2021 — L’Association canadienne pour santé mentale (ACSM) demande à tous les partis fédéraux de faire de la santé mentale une priorité absolue de la prochaine campagne électorale. En tant qu’organisme  communautaire de santé mentale le plus vaste au pays, l’ACSM les exhorte à saisir cette occasion exceptionnelle de réformer en profondeur les soins de santé mentale au Canada. 

La pandémie a eu un effet dévastateur sur la santé mentale des Canadiennes et des Canadiens. Elle a relevé les lacunes pourtant flagrantes de notre système de soins de santé mentale, démontrant ainsi la nécessité, pour tous les gouvernements, de fournir des ressources importantes et accrues pour favoriser la santé mentale dans les communautés canadiennes. Pour l’ACSM, le moment est venu pour le gouvernement fédéral d’assumer un plus grand leadership dans le domaine et d’investir de façon soutenue pour combler ces lacunes critiques de notre système de soins de santé mentale.

« Tout le monde a été affecté d’une façon ou d’une autre par la COVID-19 », affirme Margaret Eaton, cheffe de la direction nationale de l’ACSM. « Certains pleurent un être cher, d’autres éprouvent des difficultés financières après avoir perdu leur emploi. D’autres encore souffrent de la maladie elle-même ou d’isolement, en plus d’être séparés de nos amis, de notre famille et de notre communauté. » Pour l’élection à venir, l’ACSM soumet deux demandes aux partis fédéraux : reconnaître d’abord le sous-financement des services de santé mentale à l’échelle communautaire qui cause tant de besoins insatisfaits en la matière, et ensuite, appuyer avec conviction une action soutenue du gouvernement fédéral pour corriger le tir. « Nos familles et nos communautés ont besoin de ces services de toute urgence », souligne Mme Eaton.

Le personnel et les bénévoles de l’ACSM, qui offre des programmes et des services de santé mentale dans les communautés de tout le pays, ont été témoins d’une forte détérioration de la santé mentale des Canadiennes et des Canadiens au cours de la dernière année. En effet, la pandémie a contribué à creuser les écarts déjà présents en matière de santé mentale, aggravant ainsi la situation pour les personnes déjà vulnérables.

D’ailleurs, des recherches menées par l’ACSM et l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) ont révélé ce qui suit :

Déjà avant la pandémie, une personne sur cinq au Canada était atteinte d’une maladie mentale ou un problème de santé mentale chaque année, et 1,6 million de personnes avaient déjà des besoins non comblés en matière de santé mentale.

« Il faut établir un plan pancanadien d’investissement direct dans les communautés, non seulement pour traiter les Canadiennes et les Canadiens qui ont une maladie mentale près de chez eux, mais aussi pour prévenir les crises de santé mentale en amont », affirme Margaret Eaton. « C’est la clé pour nous rétablir collectivement de la COVID-19 et pour affronter les années à venir. »

Un leadership fédéral est essentiel pour faire des progrès significatifs en matière de santé mentale, et ce, dans chaque communauté canadienne. Puisque de nombreux services de soutien en santé mentale sont offerts en dehors des hôpitaux et des cabinets de médecin, ils ne sont pas considérés comme « essentiels » aux termes de la Loi canadienne sur la santé. Ils sont donc exclus des transferts fédéraux en matière de santé. « Si nous offrons aux gens un accès rapide aux soins et aux traitements dont ils ont besoin pour se rétablir d’une maladie mentale et de problèmes liés à la consommation de substances dans leur propre communauté, nous pouvons éviter des interventions plus coûteuses et plus longues ultérieurement », ajoute Margaret Eaton.

À la lumière de ce qui précède, l’ACSM recommande ce qui suit :

À propos de l’Association canadienne pour la santé mentale

Fondée en 1918, l’ACSM est l’organisme communautaire du secteur de la santé mentale le plus vaste et le mieux établi au Canada. Présente dans plus de 330 communautés réparties dans toutes les provinces et un territoire, l’ACSM œuvre en défense des droits et offre des ressources qui contribuent à prévenir les problèmes de santé mentale et les maladies mentales et à soutenir le rétablissement et la résilience afin de permettre à l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens de s’épanouir pleinement.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Katherine Janson
Directrice nationale des communications
[email protected]
647-717-8674