Vous pensez au suicide? Veuillez téléphoner sans frais au 1-833-456-4566 (Au Québec : 1-866-277-3553), ou visitez www.crisisservicescanada.ca/fr.

Vous êtes présentement sur le site Web :

national

Visitez nos sites Web provinciaux

L’Association canadienne pour la santé mentale félicite les parlementaires pour leur élection et les exhorte à agir immédiatement en matière de santé mentale

Le 44e Parlement a une chance historique de réformer le système de santé mentale au Canada 

Toronto, le 21 septembre 2021 – Après avoir vu des candidates et candidats de tous les partis parler de santé mentale comme jamais durant la campagne fédérale, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) demande aux membres du Parlement de travailler ensemble pour convertir leurs promesses en politiques publiques dans les 100 premiers jours de la nouvelle législature.  

L’ACSM tient à féliciter le Premier Ministre Justin Trudeau pour le renouvellement de son mandat. Nous souhaitons en outre saluer chaleureusement les 338 Canadiennes et Canadiens qui, tous partis confondus, ont été élus pour représenter leur circonscription à Ottawa. Que ce soit dans le cadre de leur travail, d’activités de défense des intérêts ou de campagnes électorales, beaucoup font déjà la promotion de la santé mentale au sein de leur communauté. 

« Nous espérons sincèrement que les membres du Parlement se réuniront dans les 100 premiers jours de leur mandat pour passer de la parole électorale aux actes en ce qui concerne la santé mentale, a affirmé Margaret Eaton, Cheffe de la direction nationale de l’ACSM. Les parlementaires qui nous représentent doivent annoncer immédiatement qu’elles et ils élèveront la santé mentale au rang de priorité nationale et se mettront aussitôt au travail pour réparer notre système de santé mentale une fois pour toutes. »  

L’amélioration de notre système de santé mentale est attendue depuis des générations. La pandémie a mis en évidence les lacunes graves et persistantes du système : difficultés d’accès aux traitements en temps opportun, soins limités dans les régions éloignées, manque de programmes adaptés aux différences culturelles et pénurie de professionnelles et professionnels spécialisés en santé mentale. Pourtant, des Canadiennes et Canadiens continuent d’être placés sur des listes d’attente ou de payer de leur poche pour combler leurs besoins de base en matière de santé mentale. D’innombrables autres tombent dans les mailles du filet, ne réussissant tout simplement pas à obtenir des services. 

L’ACSM se réjouit que les principaux partis aient reconnu les liens étroits qui unissent le bien-être et les déterminants sociaux de la santé, dont l’accès à un emploi, à un logement abordable, à la sécurité alimentaire et à l’éducation, l’absence de troubles liés à l’usage de substances, ainsi que l’inclusion sociale et la non-discrimination.  

Cette élection l’a démontré plus clairement que jamais : nous avons immédiatement besoin de soins de santé mentale gratuits dans toutes les collectivités au pays. La population canadienne ne mérite pas moins. Pour y arriver, nous devons transformer de fond en comble notre façon d’aborder les soins de santé mentale. 

« Arrêtons de construire sur un système de réponse aux crises et repensons le système de manière à favoriser le mieux-être et à prévenir l’apparition des maladies mentales, a déclaré Mme Eaton. Cette réforme est indispensable. Pour nous, nos enfants, nos parents et nos communautés. Si la pandémie nous a appris quelque chose, c’est bien que la réforme du système de santé mentale canadien est nécessaire. Mettons-nous aujourd’hui au travail pour que le 44e Parlement soit celui qui transformera les soins de santé mentale au Canada une fois pour toutes. » 

Forte de ses 86 filiales réparties dans toutes les provinces et un territoire, l’ACSM est fière d’offrir un éventail de programmes, de services et de soutiens communautaires en santé mentale depuis plus d’un siècle. Nous avons hâte de collaborer avec le gouvernement et les parlementaires pour garantir à la population canadienne un accès à des soutiens en santé mentale et à des stratégies préventives quotidiennes de promotion et de protection de la santé mentale et du bien-être. 

-30- 

À propos de l’Association canadienne pour la santé mentale 

Fondée en 1918, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) est l’organisme communautaire du secteur de la santé mentale le plus vaste et le mieux établi au Canada. Grâce à sa présence dans plus de 330 communautés réparties dans toutes les provinces et un territoire, l’ACSM œuvre en défense des droits et offre des programmes et ressources qui contribuent à prévenir les problèmes de santé mentale et les maladies mentales, à soutenir le rétablissement et la résilience et, ainsi, à permettre à tous les Canadiennes et Canadiens de s’épanouir pleinement. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le www.acsm.ca

Personne-ressource : 

Katherine Janson 
Directrice nationale des communications  
Association canadienne pour la santé mentale 
[email protected] 
Tél. cell. : 647-717-8674