Vous pensez au suicide? Veuillez téléphoner sans frais au 1-833-456-4566 (Au Québec : 1-866-277-3553), ou visitez www.crisisservicescanada.ca/fr.

Vous êtes présentement sur le site Web :

national

Visitez nos sites Web provinciaux

Déprime hivernale 101

L’heure est aux chaussures trempées, au ciel gris et au nez qui coule. C’est l’hiver au Canada et cette saison peut être rude. Si vous avez l’impression que votre humeur s’apparente aux fluctuations météorologiques, vous n’êtes pas seuls.

Bien que Jack le bonhomme de neige suscite chez certaines personnes des pensées joyeuses de chocolat chaud et de sports d’hiver, il a tendance à répandre le cafard hivernal chez certains d’entre nous en cette période de l’année.

Le blues de l’hiver, c’est quoi exactement?

Le blues de l’hiver ou la déprime hivernale, c’est une vague d’émotions négatives qui nous envahit en ces jours froids et sombres.

Si vous vivez une déprime hivernale, vous pourriez ressentir le besoin de dormir un peu plus longtemps, de vous gâter plus souvent en mangeant des aliments réconfortants et de passer plus de temps devant la télé à regarder Netflix plutôt qu’avec vos amis et votre famille.

Vous avez peut-être entendu parler de ce trouble affectif saisonnier (TAS), mais la déprime hivernale et le TAS sont bien distinctes.

Différence entre la déprime hivernale et le trouble affectif saisonnier

Environ 15 % des Canadiens souffrent de la déprime hivernale, alors que 2 à 3 % seulement sont touchés par le TAS[1].

Le TAS est un état dépressif qui se produit régulièrement pendant l’hiver[2] et qui peut nuire à la vie quotidienne d’une personne. Le traitement peut comprendre la luminothérapie, le counseling, des médicaments ou une combinaison des trois. Un professionnel de la santé peut vous aider à déterminer si vous souffrez d’un TAS.

Voici quelques moyens d’améliorer ou de maintenir votre humeur cet hiver :

  1. Laissez entrer la lumière

Si vous le pouvez, sortez à l’extérieur durant la journée, gardez vos rideaux ouverts et lorsque vous êtes à l’intérieur, passez le plus de temps possible près des fenêtres. Même si le temps est nuageux, la lumière du jour peut vous aider à améliorer votre humeur.

  1. Faites de l’exercice

Même si le gym est le dernier endroit où vous avez envie d’aller, l’activité physique demeure un excellent outil pour vous aider à gérer votre santé mentale. Commencez en douceur, puis essayez de faire le tour du pâté de maisons à l’heure du midi.

  1. Essayez de maintenir un horaire de sommeil normal

Vous pourriez avoir l’impression que votre lit est le seul à comprendre le malaise que vous vivez, mais un sommeil excessif peut, en fait, aggraver les symptômes de cette déprime hivernale.

  1. Donnez-vous une tape dans le dos : vous vous en sortez très bien

Il n’est pas facile de lutter contre la déprime, et il est important d’être bienveillant envers soi-même. Vous êtes plus fort que vous ne le pensez!

N’oubliez pas d’être à l’écoute de vos besoins et de consacrer davantage de temps à prendre soin de vous.

REMARQUE : Cet article est présenté à titre d’information seulement et ne remplace en aucun cas les conseils d’un ou une professionnel(le) de la santé.

Si vous avez des pensées suicidaires ou si vous avez besoin d’une aide immédiate, veuillez composer sans frais le 1-833-456-4566 (au Québec : 1-866-277-3533), 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ou consultez le site https://www.crisisservicescanada.ca/fr/


[1] Levitt, A.J., Boyle, M.H., Joffe, R.T. et Baumal, Z. 2000. Estimated prevalence of the seasonal subtype of major depression in a Canadian community sample. Canadian Journal of Psychiatry, 45(7), 650-654.

[2] Magnusson, Andres et Diane Boivin. « Seasonal affective disorder: an overview. » Chronobiology international 20, no 2 (2003): 189-207.